David Sinclair Suppléments : que prend-il ? son protocole de santé et de régime alimentaire

David Sinclair n'est pas un nom nouveau, surtout pour ceux qui se consacrent à un mode de vie sain. Ce maestro de 52 ans est professeur et chercheur à la Harvard Medical School. Il se concentre sur le vieillissement, un sujet d'actualité pour la génération actuelle qui souhaite mener un mode de vie sain et épanouissant. Il est également le cofondateur de plusieurs sociétés de biotechnologie, dont Liberty Biosecurity Board, ArcBio, Metrobiotech, Genocea Biosciences, Sirtris Pharmaceuticals, et bien d'autres encore. Regardez n'importe laquelle de ses photos et vous remarquerez qu'il a l'air très jeune à 52 ans, alors que la plupart d'entre nous commencent à lutter contre les rides et autres signes de vieillissement dès l'approche de la quarantaine. Pour certains, cette marque de l'initiation du processus de vieillissement commence dès 30 ans.

David sinclair supplements, what does he take? His health and diet protocol

Alors, qu'est-ce qui permet à ce chercheur talentueux de paraître si jeune et en bonne santé ? Quels suppléments prend-il pour ralentir les effets et les signes du vieillissement ? Jetons un bref coup d'œil aux compléments alimentaires et au régime alimentaire que David Sinclair prend quotidiennement.

Comprendre la routine quotidienne de David Sinclair en matière de longévité

Avant d'examiner les compléments alimentaires pris par David Sinclair, voyons à quoi ressemble une journée dans sa vie.

La première chose qu'il fait est d'éviter la viande et les aliments frits. Selon Sinclair, ses bactéries intestinales ne le supportent pas bien. C'est aussi le cas de la plupart des gros mangeurs. Nous avons à la fois de bonnes et de mauvaises bactéries dans notre estomac, mais les bactéries bénéfiques aident à la digestion. La clé est donc d'opter pour une alimentation légère avec un minimum d'huile ou de traitement.

Le régime de David Sinclair

Un régime typique de David Sinclair comprend du fromage et des légumes cuits ensemble ou même servis crus avec des sauces. L'objectif est de conserver une alimentation aussi crue que possible tout en faisant preuve de modération. Une autre révélation du régime de David Sinclair est qu'il ne s'est pas laissé aller à un gros repas à base de dessert depuis plus de dix ans. Cependant, une cuillerée ou deux ne font pas de mal. La clé est de pratiquer le contrôle et la modération.

En outre, David Sinclair ne mange qu'un seul repas par jour pendant au moins deux semaines. Pour ce qui est de l'exercice, il court sur son tapis de course trois fois par semaine pendant au moins 20 kilomètres. En outre, il s'adonne également à un entraînement léger avec des haltères, avec un nombre plus élevé de répétitions effectuées rapidement, afin de garantir une meilleure force et un meilleur impact aérobique.

Sinclair considère que l'obésité est tout aussi néfaste que le tabagisme. Il est donc essentiel de maintenir un IMC (indice de masse corporelle) raisonnable. Le chiffre idéal qu'il suggère se situe entre 23 et 25. Récemment, le régime de David Sinclair a intégré de la quercétine et de la fisétine. La première contribue à renforcer rapidement l'immunité tout en réduisant les allergies. La fisétine agit comme un antioxydant, un ingrédient crucial qui favorise le ralentissement du processus de vieillissement.

Il utilise également le resvératrol avec certains aliments gras pour protéger l'organisme contre l'apparition éventuelle de maladies telles que le cancer, la maladie d'Alzheimer ou le diabète, étant donné ses propriétés anti-inflammatoires.

Sa routine matinale comprend une tasse de café, suivie d'une tasse de thé vert. En outre, il recommande de limiter la consommation de protéines, notamment de viande rouge. En effet, la viande rouge contient du TMAO, ou Trimethylamine N-Oxide, qui a été associé aux maladies cardiaques.

Un peu de poisson accompagné occasionnellement de farine de poulet convient parfaitement au célèbre chercheur. Il suggère également l'utilisation de lunettes à lumière bleue pour améliorer la qualité du sommeil avant de passer à l'heure du coucher.

Suppléments David Sinclair: Un récapitulatif

Maintenant que vous connaissez le régime alimentaire de David Sinclair, jetons un coup d'œil rapide à l'ensemble des compléments alimentaires préférés du chercheur. Il n'y a aucune approbation ou promotion des marques ou des compléments en question. Tout lecteur qui décide de suivre l'exemple de Sinclair devrait d'abord consulter son médecin avant de prendre les compléments qu'il recommande (comme il l'a révélé dans ses interviews et dans son livre).

Triméthylglycine ou TMG

Les groupes méthyles contribuent à la réplication normale des cellules au niveau de l'ADN. Des niveaux appauvris peuvent activer de mauvais gènes tels que les oncogènes qui peuvent causer le cancer. La TMG se concentre justement sur ce point. Elle aide à protéger l'organisme contre la perte de plusieurs groupes méthyles. Une quantité excessive de Nicotinamide (NAM) dans le corps peut entraîner l'excrétion des méthylates sous forme d'urine. Sinclair suggère que l'utilisation de suppléments de TMG aide à la synthèse de la dopamine et de la créatine.

Poudre de resvératrol et NMN

Sinclair prend également 1000 mg de NMN et 500 mg de poudre de resvératrol chaque matin. Il combine occasionnellement ces compléments, les rendant biodisponibles, avec un yaourt fait maison. Selon David, le resvératrol est considéré comme la pédale d'accélération du gène sirtuin. D'autre part, le NMN fonctionne comme un carburant pour ce dernier. Les deux sont nécessaires pour fonctionner, et l'un sans l'autre n'a pas beaucoup d'impact.

L'apoptose, le métabolisme, la formation des cellules, la survie cellulaire, la régulation de l'inflammation et le vieillissement sain sont tous liés aux sirtuines.

Metformine

Un autre complément crucial de David Sinclair est la metformine. Sa consommation quotidienne est de 1g/jour, le dosage étant divisé en deux parties de 0,5 grammes le matin et le soir. La metformine est connue pour prolonger la durée de vie d'un animal via l'activation de la voie AMPK (AMP-Activated Protein Kinase). Actuellement, il n'existe aucune preuve de son impact sur les êtres humains, mais des essais sont en cours.

Vitamine K2 et D3

Comme l'a révélé David, il a une prédisposition génétique aux maladies cardiovasculaires en raison de ses antécédents familiaux. Il prend donc des médicaments sur ordonnance depuis l'âge de 20 ans pour réduire son taux de cholestérol. Son apport en vitamines provient de l'aspirine pour bébé, de l'acide alpha lipoïque, de l'huile de poisson oméga-3, de la quercétine et de la fisétine.

La fisétine et la quercétine sont des flavonoïdes consommés en raison de leurs propriétés sénolytiques favorables.

Comme nous pouvons le constater, les suppléments et les bons choix alimentaires de David Sinclair ont sûrement aidé le chercheur en longévité à vieillir à reculons ou plutôt avec grâce. Il insiste également sur l'importance d'effectuer régulièrement des analyses de sang pour s'assurer que l'évolution de la santé est bien suivie. La pollution et un mauvais mode de vie ayant un impact sur la longévité, il est important de faire des choix judicieux qui aident à combattre l'impact au niveau de l'ADN.